Royal de Luxe est arrivé au Havre

Posté le : 20-06-2017 - Écrit par : - Dans la catégorie : Non classé
LeHavre-MyNormandie

Trois semaines avant le retour de Royal De luxe, Jean-Luc Courcoult, son fondateur et metteur en scène, est venu au Havre pour lever (un peu) le voile sur la parade des Géants des 7-8-9 juillet.

Il ne fallait pas s’attendre à connaître le film de la parade, ni même découvrir un appendice du scénario. Encore moins apercevoir des photos. Comme chaque fois, Jean-Luc Courcoult nous pousse volontairement au supplice. Mais c’est en étant avare de détails que ses spectacles grandioses conservent une aura de mystère. « Notre première création, nous l’avons faite sans tambour ni trompette, rappelle-t-il, en investissant la voie publique sans aucune annonce. Aujourd’hui, nous cherchons toujours à conserver cette fraîcheur, cette capacité d’émerveiller le public. Alors croyez-moi, si on tient à garder le secret, c’est pour le bonheur du public, même si on sait bien que des photographes seront toujours tentés de passer au-dessus du mur pendant nos répétitions. C’est vrai nous avons un rapport spécial avec les médias ! »

 

Une lettre à la mer

Alors pourquoi convoquer la presse en présence du nouveau maire, Luc Lemonnier ?  Jean-Luc Courcoult, homme de théâtre, sait bien qu’il faut entretenir le suspense en en même temps commencer à entraîner le public dans son rêve. « J’ai trouvé une bouteille lancée à la mer, commence-t-il en dépliant un parchemin au milieu de la conférence de presse. C’est la lettre d’un géant adressée aux Havrais, et signée du scaphandrier. Celui-ci explique qu’il ne raterait pour rien au monde les 500 ans de la ville de Havre, et que sous la mer, il a découvert un conteneur enfermant 15 personnes en somptueux habits. Il annonce aussi la venue de l’ambassadeur de François Ier… ». Le courrier s’achève, nimbé de mystère, mais dans l’assemblée, les yeux brillent déjà…

 

1993, la saga débute au Havre

« Les géants ne viennent jamais pour rien. Ils apparaissent et disparaissent pendant des années… ». Jean-Luc Courcoult rappelle son attachement à la ville du Havre où la saga a commencé avec un premier géant en 1993. D’autres détails ? On croit savoir que le scaphandrier qui était parti du Havre sur un radeau, fêtera son retour en donnant un apéritif dans la minuscule maison de Jules Durand…

 

Royal de Luxe au Havre les 7-8-9 juillet. Les parcours seront révélés le 3 juillet.