MANOIRS DE TOURGÉVILLE, Le 1899 sur son 31

Département : Calvados
My Normandie - Deauville - Manoirs Tourgeville -1

Fin d’année oblige, il devient urgent de songer à votre dîner de réveillon. Et si possible d’écarter le risque d’une déconvenue qui gâcherait la fête. De notre côté, le choix est fait et on vous dit pourquoi.

 

Pour tous les restaurants, la soirée du 31 décembre est une échéance importante. C’est la dernière qui permet de clore en beauté l’année et de se projeter vers l’avenir (qui commencera dès le lendemain !). Une dernière qui, pour certains, peut aussi rapporter gros sans y mettre beaucoup d’âme. Aux Manoirs de Tourgéville, situés aux portes de Deauville, on prend la question autrement. Le réveillon, c’est un moment de partage et de confiance avec les clients pour lesquels il faut se surpasser. Alors rien d’étonnant si les choses commencent à se mettre en place des semaines à l’avance.

À la rédaction, nous jouissons des quelques privilèges, comme celui de passer régulièrement derrière le rideau, de découvrir le work in progress que le public ne voit jamais, les prémices d’un événement. Bref, nous sommes des initiés. C’est ainsi que nous avons reçu une invitation d’Yves-Marie Guguen, directeur général de l’hôtel, pour découvrir à ses côtés les suggestions de son chef – Emmanuel Andrieu – pour le réveillon du Nouvel An. Auriez-vous hésité à notre place ?

Une table ronde avec quelques confrères, une coupe de Roederer pour briser la glace. On est aux premières loges, invités au filage du spectacle. La ronde des plats commence. Le 1899 n’a pas pour habitude de jeter de la poudre aux yeux. Alors pourquoi forcer sa nature pour le menu du 31. Emmanuel Andrieu a décidé de rester dans un registre qui lui va bien, celui d’une cuisine explicitement gourmande. Alors oui, pour l’occasion il fallait des produits irréprochables : Saint-Jacques de Trouville, filet de veau, foie gras, homard… Rien ne manque et le plaisir est instantané. On flirte avec le sans faute ? Un oeil jeté aux convives confirme que l’impression est partagée.

Alors, entre café et mignardises, on se laisse aller mollement au fond du fauteuil en fermant les yeux, et on s’imagine déjà le grand soir. Lumières tamisées, tables joliment décorées, le grand sapin qui clignote, le feu qui crépite dans les deux grandes cheminées… Mais ça marche rudement bien, l’autosuggestion, quand on est sur un petit nuage !

 

My Normandie - Deauville - Manoirs Tourgeville2

Carpaccio de noix de Saint-Jacques aux agrumes, œufs de poissons.

 

My Normandie - Deauville - Manoirs Tourgeville3

Ravioles de homard, sauce émulsionnée au corail.

 

My Normandie - Deauville - Manoirs Tourgeville4

Filet de veau façon Rossini, pommes fondantes.

 

My Normandie - Deauville - Manoirs Tourgeville5

Palet de chocolat, arachide et fleur de sel.

 

Informations pratiques