Barfleur : Le Comptoir de la Presqu’île

Département : Manche

Ils ne voulaient pas le qualifier de restaurant. Et pourtant, c’en est un, indiscutablement. Avec le Comptoir de la Presqu’île, Sylvie Papillon et Jocelyn Piétrus ont fait de cette vieille maison de pêcheur l’une des tables les plus courues de Barfleur. Qu’ils voient surtout comme un carrefour d’échanges. Ambiance.

 

Fin de service. L’équipe du Comptoir s’accorde une pause café en terrasse avec les derniers clients. Sur la table, un album photo. Celui qui raconte les travaux pour redonner vie à la modeste maison des frères Crestey, une famille emblématique  de pêcheurs de Barfleur. Humidité à tous les étages, fenêtres brinquebalantes, mais depuis le premier, une vue sur le port qui vaut de l’or. Pourtant, l’histoire du Comptoir de la Presqu’île a débuté dans d’autres murs. Ceux d’un fonds de poissonnerie voisin. “On a commencé à vendre des moules, se souvient Jocelyn, puis des huîtres sur table, des tourteaux. Ça fonctionnait… En 2004, on a loué un chapiteau pour faire du homard-frites dans des assiettes en carton. Un peu gonflé quand même, c’était de la dinette sur le pouce mais ça plaisait énormément…”

De ce temps pas si lointain, il est resté un côté spontané. Celui du plaisir franc dans l’assiette, et une certaine liberté d’esprit. “Quand on a formé l’équipe, je ne voulais engager personne de la restauration, seulement des autodidactes. La petite salade a fini par prendre et cela nous force encore et toujours à inventer sans limites.”  Résultat ? La potée au homard, le saumon aux algues ou les bulots aux lentilles sont aujourd’hui portés au pinacle par les clients. Mais  attention, la simplicité des plats ne veut pas dire frugalité. “On sert du poisson frais entier. Vive, sardine, turbot, sole, barbue, bouquet, roussette en matelote…” Et évidemment, l’incomparable moule de Barfleur, qui n’est pas une fille compliquée. “Elle se marie avec tout. Il ne faut pas la réduire aux seuls poireaux et céleris. Nous sommes dans un pays maraîcher : artichauts, choux, carottes, persil, échalotes… Tout nous tombe dans le panier.”


Bulots aux lentilles, requin-marteau

Et le requin-marteau au-dessus de notre tête, dans tout  ça ? “Il faut croire qu’on sait faire des heureux. Les clients sont comme ça. Ils nous laissent des objets pour signer leur passage. Une rareté de rhum à partager avec les amis, une lance touareg, un canoë… Même Philippe Plisson est venu avec une photo sous le bras… Les clients, eux, repartent flâner sur le quai avec un petit goût d’ail en bouche, le parfum du persil sur les pommes de terre qu’ils garderont en mémoire. Il ne leur faut pas plus pour être comblés. C’est notre carte de visite. Mieux qu’un bristol, non ?”

 Tous les samedis musique jazz manouche.

 

 Retrouvez d’autres adresses dans le N° 9 actuellement en kiosque.

Informations pratiques
ADRESSE
Le Comptoir de la Presqu’île

Quai Henri Chardon 50760 Barfleur

02 33 20 37 51