Musée de Normandie : des Normands au pays des pharaons

Posté le : 29-06-2017 - Écrit par : - Dans la catégorie : Non classé
musée de normandie égypte 1 © mynormandie.fr

L’Égypte ancienne n’a jamais cessé de fasciner depuis l’expédition d’Égypte menée par Napoléon Bonaparte, et le déchiffrement des hiéroglyphes par Champollion. À Caen, le Musée de Normandie propose jusqu’au 7 janvier 2018 une exposition consacrée à cette « passion française » pour l’Égypte ancienne. 

Une visite au Musée de Normandie n’est jamais anodine. Mais cette fois, attention. L’exposition qui vient d’ouvrir dans la salle des remparts du château de Caen comporte un risque. Elle pourrait faire de vous un nouvel « égyptomaniaque » de la civilisation pharaonique. Visite guidée de l’exposition Voyages en Égypte qui se décline en trois temps, avec Alice Gandin, conservatrice et commissaire de l’exposition.

 

1 – À la conquête de l’Égypte

La première partie de l’exposition se concentre sur l’expédition d’Égypte menée par Napoléon Bonaparte à partir de 1798. Les objectifs ne sont pas seulement politiques et économiques – entraver la puissance anglaise et renouer des relations commerciales avec l’Orient –, mais également scientifiques. En effet, 167 savants et artistes embarquent avec les soldats pour décrire l’Égypte et la révéler aux Européens. L’exposition offre une large place au Normand Nicolas Jacques Conté, créateur du crayon éponyme, inventeur de génie et qui joua un rôle important dans cette aventure

  

2 – Trésors des pharaons

Les conséquences de cette conquête sont nombreuses. Transformée en épopée alors qu’elle a été un échec militaire, elle a relancé l’égyptomanie et donné naissance aux études et recherches qui aboutissent au déchiffrement des hiéroglyphes en 1822 par Champollion, ainsi qu’à l’exhumation de tombes et somptueux vestiges. Le XIXe siècle voit ainsi la naissance de l’égyptologie, portée par des érudits, entre autres normands, tels que Jacques de Morgan, Léon-Eugène Méhédin, Victor Lottin de Laval, et par la constitution de fonds égyptologiques de référence. On découvre avec eux l’apparition du relevé archéologique et le rôle de sa jeune complice, la photographie.

  

3 – Parfums d’Égypte

Momies et pyramides n’expliquent pas à elles seules l’engouement pour le voyage en Égypte au XIXe. Il est contemporain de l’avènement de l’ethnologie exotique et porte en lui l’expérience de l’altérité. La diffusion de la Description de l’Égypte à travers les milieux lettrés européens a fait croître l’intérêt pour l’art islamique, et plus généralement pour la culture arabe, qui constitue l’une des composantes majeures de l’orientalisme. Écrivains, peintres et photographes s’en sont allés saisir les parfums et les couleurs d’une Égypte prometteuse d’éblouissements et de délectations.

 

Voyages en Égypte
Tous les jours.
Jusqu’au 7 janvier 2018
Musée de Normandie – Caen
Infos : www.musee-de-normandie.fr

 

musée de normandie égypte 2 © mynormandie.fr

 

Version 2

 

musée de normandie égypte 4© mynormandie.fr

 

musée de normandie égypte 5 © mynormandie.fr

 

musée de normandie égypte 6 © mynormandie.fr

 

musée de normandie égypte 7 © mynormandie.fr