Musée Airborne : un grand saut dans l’histoire

Posté le : 04-04-2014 - Écrit par : - Dans la catégorie : Non classé
MyNormandie_MuseeAirborne

Avec Arromanches et la Pointe du Hoc, Sainte-Mère-Église est l’un des sites les plus emblématiques de la Bataille de Normandie. Pour le 70e anniversaire du Débarquement, le musée Airborne s’agrandit d’un nouveau bâtiment. Découverte à partir du 1er mai 2014.

 Suspendu au clocher de l’église, John Steele – ou plutôt le mannequin qui le représente – dispose d’un point de vue remarquable sur Sainte-Mère-Église. Héros malgré lui, ce parachutiste américain observe placidement la métamorphose du bourg qui est en train de s’accomplir plus bas. Tandis que la commune se refait une beauté pour honorer la mémoire de ses libérateurs, en face, le musée Airborne est également en pleine ébullition, puisqu’il prépare son extension. Vu d’en haut, on voit très clairement se dessiner le nouveau bâtiment, avec son profil d’aile d’avion.

En 1964, il y a 50 ans, l’architecture du premier bâtiment reprenait déjà la symbolique du parachute pour abriter un planeur WACO d’époque, unique en France. En 1984, un second bâtiment était créé pour le 40e anniversaire du Débarquement, autour d’une nouvelle pièce spectaculaire : un Douglas C-47. Cet avion, l’Argonia, a participé aux largages des parachutistes et au remorquage de planeurs. Ces deux bâtiments ont donc permis de constituer le plus grand musée d’Europe consacré aux parachutistes américains des 82e et 101e divisions aéroportées, engagés dans l’opération Overlord de juin 1944.

 

Opération Neptune

1er mai 2014 : nouvelle date symbolique. Le musée Airborne s’agrandit une nouvelle fois avec l’ouverture d’un troisième bâtiment de 1200 m2. Cet agrandissement s’inscrit dans la continuité du projet muséographique et approfondit le thème de l’Opération Neptune, c’est-à-dire la première phase du Débarquement, celle qui doit établir des têtes de pont en Normandie. Ce nouvel espace propose un parcours par étapes pour évoquer l’embarquement des deux divisions en Angleterre dans la nuit du 5 au 6 juin 1944, puis la Bataille des haies et la poursuite des opérations jusqu’à Berlin.

 

Sur les pas de John le radio

La muséographie de ce nouveau bâtiment est conçue pour transporter le visiteur au coeur de l’action. Le parcours est rythmé par une alternance de sas informatifs, qui donnent les clés de compréhension, et de salles immersives, propices aux émotions. Votre guide pendant la visite sera John, un parachutiste radio de la 82e. Avec lui, vous traverserez les lieux et les événements de manière chronologique : l’incendie de Sainte-Mère-Église, les marais, la prise du Merderet, la Bataille des Haies… Avec un temps fort dès l’amorce de la visite : l’embarquement dans un C-47 en vol. Vous connaîtrez les impressions ressenties par ces parachutistes prêts à sauter sur la Normandie. Le bruit assourdissant des moteurs, les vibrations de la carlingue, les détonations qui claquent et, enfin, l’instant fatidique, lorsque le signal rouge et vert s’allume près de la porte de saut. Un grand saut dans l’Histoire…

 

MyNormandie_MuseeAirborne2          MyNormandie_MuseeAirborne3

 

 Légendes :

1 La passerelle d’embarquement pour le nouveau C47.  © Com & Graph

2 L’Argonia, le C47 du 2e bâtiment. © My Normandie

4 Le planeur WACO © My Normandie

 

 

> Du 1er avril au 30 septembre de 9h à 18h45.

Musée Airborne – Saint-Mère-Eglise

Tarifs > Adultes 8 €

Enfants (6 à 16 ans) : 4,50 €

www.airborne-museum.org