Maison Jacques Prévert : la statue de la discorde

Posté le : 24-11-2016 - Écrit par : - Dans la catégorie : Non classé
maison prevert 1 la hague © my normandie

 

Depuis 2004, le Département de la Manche accueille le public dans la maison de l’artiste Jacques Prévert située dans la Hague. Un différend avec la petite-fille du poète va priver ce musée d’une partie de sa collection.

Si vous avez déjà visité la maison Jacques Prévert à Omonville-la-Petite, vous avez eu la chance d’entrer dans l’univers du poète et de suivre son parcours artistique jusque dans l’atelier situé sous les combles de la petite maison qui fut sa dernière demeure. Sur les tables de travail, des objets familiers, des documents personnels évoquaient dans une très belle atmosphère, la présence de l’artiste. Cette collection était présentée au public depuis 2004  grâce à un partenariat conclu entre le Département (propriétaire de la maison) et FATRAS – Succession Jacques Prévert.

Mais au printemps 2016, un nuage est venu assombrir le ciel haguais. La commune d’Omonville-la-Petite a implanté dans son parc municipal une statue représentant Jacques Prévert et son ami Alexandre Trauner, qui fut son voisin sur la commune. Commandée à l’artiste cherbourgeoise Christine Larivière, l’œuvre n’a pas eu l’heur de  plaire à Eugénie Bachelot-Prévert, petite-fille de Prévert, qui l’a jugée dégradante. Le Département ayant refusé d’interférer dans les affaires communales, l’ayant-droit de l’artiste a tout simplement décidé de mettre un terme au dépôt des mobiliers, ce qui aura pour conséquence de priver la Maison Prévert de 350 pièces (meubles, livres et objets). Le Département, qui depuis 10 ans a mené une politique d’acquisition d’œuvres originales, réfléchit actuellement à une nouvelle mise en valeur de l’atelier. Il espère trouver un moyen de poursuivre ses actions culturelles dans cette maison d’artiste qui reçoit 13 000 visiteurs par an.

 

maison prévert 2 la hague © my normandie

© Stéphane Maurice