Le Redoutable a 50 ans !

Posté le : 29-03-2017 - Écrit par : - Dans la catégorie : Non classé
Version 3

Cherbourg fête un double anniversaire : les 15 ans de la Cité de la Mer et les 50 ans du sous-marin le Redoutable.  

 128 m de long, 10 m de tirant d’eau, 8920 tonnes et 25 nœuds en plongée, 1 réacteur à eau pressurisée de 100 MW, une hélice à 11 pales, 2 x 12000 cv de puissance, 1 moteur électrique auxiliaire, 2 moteurs diesel, 16 tubes lance-missiles, 18 torpilles à tête chercheuse… 50 ans après son lancement, le Redoutable est toujours aussi impressionnant et provoque un sentiment mêlé d’effroi et de fascination. Après 20 années de service, plus de 50 patrouilles représentant 83 500 heures de plongée, ce monstre d’acier a été relevé du service actif le 13 décembre 1991.

Débarrassé de ses missiles balistiques, il a tiré un trait sur sa première vie le 24 juillet 1992. Sur sa première vie seulement. Car c’est là toute la singularité de ce bâtiment construit à l’Arsenal de Cherbourg. Il est non seulement le premier SNLE (sous-marin nucléaire lanceur d’engins) dotant la France d’une arme de dissuasion nucléaire dès 1967. Il est aussi le plus grand sous-marin visitable au monde. Comment a-t-il échappé à un démantèlement programmé ? Par un concours de circonstances. Au début des années 1990, sa mise à la retraite était concomitante d’un projet d’envergure qui se dessinait à Cherbourg. La réhabilitation de la gare transatlantique sauvée de la destruction pour y accueillir la fameuse Cité de la Mer, consacrée à l’aventure sous-marine et l’exploration des fonds marins. Une évidence s’est imposée. Le Redoutable devait rejoindre la Cité de la Mer. C’est ainsi que le ministère de la Défense a fait don de son premier SNLE à la communauté urbaine de Cherbourg.

 

Un navire-musée

Une arme nucléaire devenue musée ? L’idée pouvait heurter. Pourtant le Redoutable est entré à la Cité de la Mer paré de toutes les vertus. D’abord parce que les sous-marins et Cherbourg ont une histoire commune, et sauver le Redoutable de la ferraille, c’était rendre hommage au savoir-faire des ouvriers de l’Arsenal. Ensuite, un sous-marin nucléaire contribue à maintenir la paix puisqu’il dissuade l’ennemi d’attaquer. Même si cette doctrine entraîne une infaillible course aux armements, elle a permis de maintenir un équilibre des terreurs entre les USA et l’URSS pendant toute la Guerre Froide. Dans ce contexte, le Redoutable est venu doter la France de sa propre capacité de réaction voulue par le général de Gaulle.

 

Retrouvez l’intégralité de ce reportage ainsi que le témoignage de Jean-Paul Vidal, sous-marinier à bord du Redoutable, dans le N°17

 

 

Le Redoutable Cherbourg Normandie Cite de la Mer 2 © mnormandie.fr

 

 

Le Redoutable Cherbourg Normandie Cite de la Mer 3 © mnormandie.fr

 

Le Redoutable Cherbourg Normandie Cite de la Mer 4 © mnormandie.fr