La Manufacture Bohin pique votre curiosité

Posté le : 12-05-2014 - Écrit par : - Dans la catégorie : Non classé
MyNormandie_Bohin

 

Des aiguilles oui, mais bien plus. La Manufacture Bohin, installée à Saint-Sulpice-sur-Risle, dans l’Orne, se dévoile à travers un espace-musée contemporain tendrement vintage.

Texte : Jérémy Paradis – Photos : Stéphane Maurice

 

MyNormandie_Bohin3

 

À l’heure où le tourisme industriel suscite toutes les envies, la Manufacture Bohin crée l’évènement. Fondée en 1866 par Benjamin Bohin, la célèbre fabrique d’aiguilles et d’épingles, fièrement dressée au bord de la Risle, expose son patrimoine et son savoir-faire exceptionnels depuis quelques semaines.

« Tout a débuté en 2000, avec la diffusion d’un reportage sur notre entreprise au 13 heures de TF1. À partir de ce jour, les demandes de visites n’ont cessé d’augmenter, raconte Didier Vrac, le président de Bohin France. Le fait que nous étions connus et qu’en plus nous étions intéressants nous a encouragés à créer notre propre musée. Nous avons alors mobilisé les pouvoirs publics. Ce projet a tout de même mis une quinzaine d’années à voir le jour. »

La muséographie a été confiée au scénographe François Confino, une référence mondiale à qui l’on doit notamment le Musée de l’automobile à Turin (Italie) et le musée Charlie Chaplin à Vevey (Suisse). « Quand nous avons reçu sa candidature, nous pensions qu’il s’était trompé d’adresse… Mais il s’est véritablement battu pour nous accompagner ! Il trouvait ce challenge terriblement excitant. A savoir, faire quelque chose de grand avec un produit aussi petit qu’une aiguille. »

 

MyNormandie_Bohin6

 

Au plus près des ouvriers et des machines antiques

Dès le début, le visiteur est immergé dans l’ambiance des ateliers de production. Sur deux étages, au milieu des cliquetis métalliques et des ronrons des machines, les ouvriers s’affèrent, sous ses yeux, à percer le chas des épingles, poser une tête de verre sur des aiguilles, les ranger par bottes puis les mettre en pochettes… « La Manufacture est un site vivant. En effet, nous sommes la dernière usine à fabriquer en France des aiguilles et des épingles. Nous en façonnons des millions chaque année, que nous distribuons ensuite à travers le monde, explique Didier Vrac, en forçant la voix pour couvrir le bruit ambiant. Les machines que vous voyez sont de véritables pièces de musée. Et elles marchent toujours ! On n’a rien fait de mieux depuis plus d’une centaine d’années ! »

 

MyNormandie_Bohin2

 

MyNormandie_Bohin4

 

Une muséographie sensible et poétique

Plus feutrée mais tout aussi fascinante, la partie musée met en lumière l’univers de l’aiguille et l’histoire de la Manufacture. Sur deux niveaux et 2 000 m2, François Confino a construit un parcours permettant à la fois de revivre l’odyssée de l’épingle, d’identifier les métiers de l’aiguille (couture, broderie, reliure, taxidermie…), de comprendre l’histoire de la région de l’Aigle et l’importance de sa métallurgie, mais aussi de faire mieux connaissance avec l’extraordinaire et extravagante personnalité de Benjamin Bohin (industriel, inventeur, voyageur, utopiste). « Le propos se veut extrêmement accessible. Il est bien sûr question d’histoire et d’industrie, mais nous ne perdons jamais de vue l’humain. Qu’il s’agisse des Bohin ou des familles d’ouvriers qui ont travaillé à la manufacture. »

Riche d’archives précieuses et inédites, tissée avec beaucoup de malice et de délicatesse, la visite se termine par un très poétique « rêve » où les publicités vintage géantes rejoignent les entreprises d’exception (créateur de haute couture, plisseur, dentellière) et les artistes (Willard Wigan, Pietro Seminelli) travaillant avec les épingles et les aiguilles de la Manufacture. En point d’arrêt, 2 h15 de visite qui filent doux.

 

MyNormandie_Bohin5

 

La Manufacture Bohin
Le Bourg, 61300 Saint-Sulpice-sur-Risle
Tél. : 02 33 24 89 38
www.lamanufacturebohin.fr
Tarifs > 8,90 € / adulte ; 5,90 € /enfant de 6 à 12 ans. Gratuit moins de 6 ans.
Visite libre pour les individuels, guidée pour les groupes (sur réservation).
Jusqu’au 26 octobre, du mardi au dimanche de 10 h à 18 h.