C’est nous, le gin made in Normandie

Posté le : 05-09-2017 - Écrit par : - Dans la catégorie : Non classé
CestNous - MyNormandie19

Si les Hollandais et les Anglais restent de loin les premiers producteurs de gin, ils ne sont plus les seuls. Deux jeunes Caennais prétendent trouver leur place dans l’univers des spiritueux.

Certains crieront au sacrilège. Du gin en Normandie, au pays du calvados ? Oui c’est carrément exotique, mais pourquoi pas ? Sous les vergers normands, on ne s‘émeut plus de compter des dizaines de micro-brasseries. Chaque contrée possède aujourd’hui sa bière locale. Alors, pour Julie Leroux et Dave Granville, deux jeunes caennais de 25 ans seulement, il n’y avait aucune raison valable pour ne pas s’adonner à leur passion. Depuis octobre 2016 et l’ouverture de leur micro-distillerie, ils ont déjà commercialisé 2 000 bouteilles de gin normand, et surtout, leur spiritueux a déjà été mis en vue par les professionnels anglais de l’International Spirit Challenge qui lui ont décerné une médaille de bronze. Déjà dans la cour des grands ? Oui, mais à une toute petite échelle. De retour en Normandie après avoir vécu en Angleterre, Julie et Dave, tous les deux professionnels de l’hôtellerie-restauration, ont décidé de se lancer avec un alambic en cuivre de 60 litres dans un local de 17 m2 seulement, qui leur suffit pour l’instant. Mais le rêve est bien entendu de pouvoir s’installer durablement surle marché français et aussi d’exporter vers l’Angleterre. Une histoire personnelle pour Dave qui a déjà lancé les démarches pour conquérir son pays…

 

Dégustation, diversification

Ouverture du flacon, et découverte au nez d’abord. Pour un gin de l’année, on s’attendait à respirer un nuage d’éther. Il n’en est rien. Confirmation en bouche. Malgré ses 40 degrés réglementaires, le gin C’est nous n’est pas agressif. Même sans vieillissement, il est plutôt souple avec de la rondeur, une belle attaque sur la baie de genièvre, de la fraîcheur avec les aromes d’orange et de citron, et une jolie longueur légèrement épicée grâce à sa note de coriandre. Sur l’étiquette, une annotation manuscrite appelle des explications : «Variété de pomme :  Boskoop ». « C’est notre petite touche couleur locale. Après distillation, nous ajoutons une essence de pomme. Mais c’est très subtile », prévient Julie.

Sur les rayonnages, quelques bouteilles se distinguent par une teinte rose-doré qui attire le regard. Du gin ambré ? « Pas exactement, rectifie Dave. C’est notre gamme de Ginfusions, un gin macéré avec de la rhubarbe et de la menthe. » À 21°, cette boisson spiritueuse reste peu sucrée mais se révèle très florale. « C’est le fruit de notre travail de recherche sur des couples de saveurs. » Deux autres recettes sont validées dans cette gamme gourmande : à venir un duo framboise-hibiscus et un troisième abricot-romarin ! À consommer avec modération, selon la formule consacrée…

 

Le gin C’est nous : 35 €
Ginfusions Rhubarb & Mint : 20 €

www.cestnous-gin.com/shop